[Critique] Still Alice

Critique-Still-Alice-Julianne-MooreStill Alice, le film qui a valu un Oscar à Julianne Moore !

Réalisateurs : Richard Glatzer, Wash Westmoreland
Acteurs : Julianne Moore, Alec Baldwin, Kristen Stewart, Kate Bosworth
Distribution : Sony Pictures Releasing France
Durée : 2h08
Genre : Drame
Date de sortie : 18 mars 2015

Synopsis : Mariée, heureuse et mère de trois grands enfants, Alice Howland est un professeur de linguistique renommé. Mais lorsqu’elle commence à oublier ses mots et qu’on lui diagnostique les premiers signes de la maladie d’Alzheimer, les liens entre Alice et sa famille sont mis à rude épreuve. Effrayant, bouleversant, son combat pour rester elle-même est une magnifique source d’inspiration.

Mon avis

La première force indéniable de Still Alice c’est son sujet : la maladie d’Alzheimer.
Une maladie dont on ne connait pas forcément très bien les effets, les conséquences sur la vie et qui n’a jusqu’à présent pas fait l’objet d’un film, à la différence de la maladie du cancer.

Avoir un sujet de film fort c’est bien mais c’est encore mieux quand le casting est à la hauteur et c’est heureusement le cas ici. Julianne Moore, qui est loin d’avoir volée son Oscar 2015 de la meilleure actrice, est très émouvante et ne surjoue pas. L’actrice est aussi simple que le film, honnête, sans artifice fait autour de son personnage.
Il est facile de plonger dans l’histoire de cette femme et le diagnostic de sa maladie sera encore plus dur étant donné sa profession.
le casting de la famille est aussi très bon et malgré des gros noms comme Alec Baldwin ou Kristen Stewart, aucun ne cherche à voler la vedette, à faire un éclat avec sa performance. Ils sont tous très justes dans leur jeu.

Still Alice montre cette maladie qui affecte non pas seulement le malade mais aussi la famille et les proches qui doivent gérer seuls la situation du mieux qu’ils peuvent. Et si la maladie est dure à apprendre pour Alice, ça l’est encore plus pour son entourage qui se retrouve face à une nouvelle personne mais qui, malgré tout est au fond toujours la même (d’où le titre « Still Alice » qui peut se traduire par « Toujours Alice »).
Le film est très humain alors que l’on voit la dure réalité de cette maladie, les conséquences dans le quotidien de chacun et les sacrifices qu’ils doivent alors faire.
Still Alice est un sujet fort, avec un casting exceptionnel mais il manque un petit quelque chose pour rendre le film encore plus marquant. Il aurait tendance à un peu trop se reposer sur sa simplicité, ce qui n’est pas si mal mais il manque un plus.

Une chose est sûre, en sortant de la salle après avoir vu Still Alice, le regard change sur Alzheimer qui obtient là une première mise en avant. En espérant que d’autres films suivent son exemple pour mobiliser un peu plus sur cette terrible maladie.

Ma note : 3,5/5

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.