Critique de Terminator Genisys (note: 2/5) Arnold Schwarzenegger est de retour dans Terminator Genisys mais…

Réalisateur : Alan Taylor
Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Jason Clarke, Emilia Clarke, Jai Courtney
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 2h06
Genre : Action , Science fiction
Date de sortie : 1er juillet 2015

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Le leader de la résistance John Connor envoie le sergent Kyle Reese dans le passé pour protéger sa mère, Sarah Connor et préserver l’avenir de l’humanité. Des événements inattendus provoquent une fracture temporelle et Sarah et Kyle se retrouvent dans une nouvelle version du passé. Ils y découvrent un allié inattendu : le Guardian. Ensemble, ils doivent faire face à un nouvel ennemi. La menace a changé de visage.

Mon avis

Rebooter un film n’est pas chose facile. Rebooter un classique devrait être interdit et donc ce Terminator Genisys n’aurait pas dû se faire.

Ce nouveau volet de la franchise a choisi de changer le récit de base que l’on a découvert en 1984 avec le premier film de James Cameron. Terminée l’ignorance de Sarah Connor, celle-ci est d’entrée de jeu la « guerrière » qu’elle devait devenir dans le futur. Un changement important qui est possible grâce à un Arnold Schwarzenegger qui a pris un coup de vieux mais reprend son rôle de T-800 et assure l’éducation de la jeune Sarah.
Il y a certains points dans cette version de l’histoire qui sont intéressants mais qui ont du mal à prendre ici et ce à cause d’un casting peu convaincant.

Emilia Clarke manque de charisme pour prendre la relève de Linda Hamilton, la Sarah Connor originale. Elle apparait frêle et ne dégage pas l’âme d’une future guerrière, ce qu’elle devrait devenir et ce qui lui vaudra l’admiration et la reconnaissance des humains.
Jai Courtney ne s’en sort pas mieux dans le rôle de Kyle Reese, un peu soldat mais amoureux maladroit. Comme le personnage de Sarah connait déjà les plans de l’ennemi et l’identité du père de son enfant, ce Kyle Reese apparait bien inutile dans la bataille et préfère se chamailler avec le vieux T-800 à l’humour lourd et aux sourires qui mettent mal à l’aise.
Il n’y a aucune alchimie entre Clarke et Courtney et entre Clarke et Schwarzy.
J.K. Simmons, oscarisé pour son rôle dans Whiplash, ne sert ici à rien, il n’a qu’un petit rôle secondaire qui s’oublie très vite, ce qui surprend et déçoit.

Sans tenir compte des premiers films (juste les 2 premiers en tout cas, on laisse de côté le 3 et surtout le 4) et de la promotion de la Paramount qui avait décidé de spoiler le spectateur avec les affiches et bande annonces, ce Terminator Genisys remplit malgré tout son rôle de divertissement avec une bonne dose d’action et d’explosions, une petite touche d’humour et surtout le film possède une excellente bande originale qui s’écoute sans problème.

Au final, Terminator Genisys comporte quelques bonnes idées et remplit son rôle de base mais ce n’est pas suffisant pour faire oublier, compenser un casting extrêmement faible qui reste superficiel dans l’interprétation.

Ma noCritique de Terminator Genisys (note: 2/5)Genisys-300x188.jpg)](/content/images/2015/11/Critique-Terminator-Genisys.jpg) Arnold Schwarzenegger est de retour dans Terminator Genisys mais…

Réalisateur : Alan Taylor
Acteurs : Arnold Schwarzenegger, Jason Clarke, Emilia Clarke, Jai Courtney
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 2h06
Genre : Action , Science fiction
Date de sortie : 1er juillet 2015

Synopsis : Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Le leader de la résistance John Connor envoie le sergent Kyle Reese dans le passé pour protéger sa mère, Sarah Connor et préserver l’avenir de l’humanité. Des événements inattendus provoquent une fracture temporelle et Sarah et Kyle se retrouvent dans une nouvelle version du passé. Ils y découvrent un allié inattendu : le Guardian. Ensemble, ils doivent faire face à un nouvel ennemi. La menace a changé de visage.

Mon avis

Rebooter un film n’est pas chose facile. Rebooter un classique devrait être interdit et donc ce Terminator Genisys n’aurait pas dû se faire.

Ce nouveau volet de la franchise a choisi de changer le récit de base que l’on a découvert en 1984 avec le premier film de James Cameron. Terminée l’ignorance de Sarah Connor, celle-ci est d’entrée de jeu la « guerrière » qu’elle devait devenir dans le futur. Un changement important qui est possible grâce à un Arnold Schwarzenegger qui a pris un coup de vieux mais reprend son rôle de T-800 et assure l’éducation de la jeune Sarah.
Il y a certains points dans cette version de l’histoire qui sont intéressants mais qui ont du mal à prendre ici et ce à cause d’un casting peu convaincant.

Emilia Clarke manque de charisme pour prendre la relève de Linda Hamilton, la Sarah Connor originale. Elle apparait frêle et ne dégage pas l’âme d’une future guerrière, ce qu’elle devrait devenir et ce qui lui vaudra l’admiration et la reconnaissance des humains.
Jai Courtney ne s’en sort pas mieux dans le rôle de Kyle Reese, un peu soldat mais amoureux maladroit. Comme le personnage de Sarah connait déjà les plans de l’ennemi et l’identité du père de son enfant, ce Kyle Reese apparait bien inutile dans la bataille et préfère se chamailler avec le vieux T-800 à l’humour lourd et aux sourires qui mettent mal à l’aise.
Il n’y a aucune alchimie entre Clarke et Courtney et entre Clarke et Schwarzy.
J.K. Simmons, oscarisé pour son rôle dans Whiplash, ne sert ici à rien, il n’a qu’un petit rôle secondaire qui s’oublie très vite, ce qui surprend et déçoit.

Sans tenir compte des premiers films (juste les 2 premiers en tout cas, on laisse de côté le 3 et surtout le 4) et de la promotion de la Paramount qui avait décidé de spoiler le spectateur avec les affiches et bande annonces, ce Terminator Genisys remplit malgré tout son rôle de divertissement avec une bonne dose d’action et d’explosions, une petite touche d’humour et surtout le film possède une excellente bande originale qui s’écoute sans problème.

Au final, Terminator Genisys comporte quelques bonnes idées et remplit son rôle de base mais ce n’est pas suffisant pour faire oublier, compenser un casting extrêmement faible qui reste superficiel dans l’interprétation.

Ma note : 2/5