Critique-Transcendance-Johnny-DeppDécouvrez ma critique de Transcendance avec Johnny Depp.

Titre original :** Transcendence**
Réalisateur : Wally Pfister
Acteurs : Johnny Depp, Rebecca Hall, Paul Bettany, Morgan Freeman, Cillian Murphy
Distribution : SND
Durée : 1h53
Genre : Science fiction , Thriller
Date de sortie : 25 juin 2014

Synopsis : Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?

Mon avis

À première vue, Transcendance a les éléments pour captiver l’attention. Tout d’abord avec un beau casting emmené par un Johnny Depp qui pour une fois ne se cache pas sous des tonnes de maquillage et costume en offrant une prestation loufoque. Ensuite par son idée d’une intelligence artificielle qui nait de la fusion entre la conscience humaine et une machine.

Avec cette fusion de la conscience et la machine, se pose la question de savoir qui a le contrôle ? Est-ce vraiment le scientifique tel qu’il était avant ?
Cette question est le point central de l’histoire et elle se pose dès le début lorsqu’ils décident de tenter cette démarche, afin que le personnage de Will ne meurt pas vraiment et reste auprès de sa femme qui ne veut pas le perdre. Un côté romantique qui se comprend mais une question éthique se pose puisque que c’est la première fois que cette expérience est réalisée.
Le personnage joué par Paul Bettany est le plus censé, il est réaliste et vient compléter le personnage d’Evelyn , la femme de Will jouée par Rebecca Hall.

Malheureusement, une fois que la machine est lancée et alors que le départ était plutôt bien, la seconde partie sombre assez.
Cela part dans le cliché, le déjà-vu et le tout est parfois long. Du côté de la réalisation, les choix ne sont pas tous très judicieux et maitrisés, il y a notamment des coupures assez grossières et brutales avant de passer à une autre scène.
Du côté de l’histoire, Transcendance se perd un peu, comme si personne de l’équipe ne savait vraiment quoi faire du traitement. Même si cela se regarde bien, il manque clairement une certaine solidité et le final déçoit assez.

Côté casting, Johnny Depp s’en sort bien, comme le reste des autres acteurs. Seule vraie déception pour Morgan Freeman qui est bein trop en retrait et dont la stature n’est pas exploitée à son maximum. C’est à se demander ce qu’il fait là, le nom de Johnny Depp attire déjà beaucoup. Un acteur moins connu aurait très bien marché pour ce rôle qui au final n’apparait vraiment que sur la fin pendant 20 minutes.

Au final, Transcendance a des idées intéressantes, le casting plaît mais l’histoire n’est pas très solide et le tout mal dirigé.

Ma noteCritique-Transcendance-Johnny-Deppny-Depp-300x224.jpg)](/content/images/2014/06/Critique-Transcendance-Johnny-Depp.jpg)Découvrez ma critique de Transcendance avec Johnny Depp.

Titre original :** Transcendence**
Réalisateur : Wally Pfister
Acteurs : Johnny Depp, Rebecca Hall, Paul Bettany, Morgan Freeman, Cillian Murphy
Distribution : SND
Durée : 1h53
Genre : Science fiction , Thriller
Date de sortie : 25 juin 2014

Synopsis : Dans un futur proche, un groupe de scientifiques tente de concevoir le premier ordinateur doté d’une conscience et capable de réfléchir de manière autonome. Ils doivent faire face aux attaques de terroristes anti-technologies qui voient dans ce projet une menace pour l’espèce humaine. Lorsque le scientifique à la tête du projet est assassiné, sa femme se sert de l’avancée de ses travaux pour « transcender » l’esprit de son mari dans le premier super ordinateur de l’histoire. Pouvant désormais contrôler tous les réseaux liés à internet, il devient ainsi quasi omnipotent. Mais comment l’arrêter s’il perdait ce qui lui reste d’humanité ?

Mon avis

À première vue, Transcendance a les éléments pour captiver l’attention. Tout d’abord avec un beau casting emmené par un Johnny Depp qui pour une fois ne se cache pas sous des tonnes de maquillage et costume en offrant une prestation loufoque. Ensuite par son idée d’une intelligence artificielle qui nait de la fusion entre la conscience humaine et une machine.

Avec cette fusion de la conscience et la machine, se pose la question de savoir qui a le contrôle ? Est-ce vraiment le scientifique tel qu’il était avant ?
Cette question est le point central de l’histoire et elle se pose dès le début lorsqu’ils décident de tenter cette démarche, afin que le personnage de Will ne meurt pas vraiment et reste auprès de sa femme qui ne veut pas le perdre. Un côté romantique qui se comprend mais une question éthique se pose puisque que c’est la première fois que cette expérience est réalisée.
Le personnage joué par Paul Bettany est le plus censé, il est réaliste et vient compléter le personnage d’Evelyn , la femme de Will jouée par Rebecca Hall.

Malheureusement, une fois que la machine est lancée et alors que le départ était plutôt bien, la seconde partie sombre assez.
Cela part dans le cliché, le déjà-vu et le tout est parfois long. Du côté de la réalisation, les choix ne sont pas tous très judicieux et maitrisés, il y a notamment des coupures assez grossières et brutales avant de passer à une autre scène.
Du côté de l’histoire, Transcendance se perd un peu, comme si personne de l’équipe ne savait vraiment quoi faire du traitement. Même si cela se regarde bien, il manque clairement une certaine solidité et le final déçoit assez.

Côté casting, Johnny Depp s’en sort bien, comme le reste des autres acteurs. Seule vraie déception pour Morgan Freeman qui est bein trop en retrait et dont la stature n’est pas exploitée à son maximum. C’est à se demander ce qu’il fait là, le nom de Johnny Depp attire déjà beaucoup. Un acteur moins connu aurait très bien marché pour ce rôle qui au final n’apparait vraiment que sur la fin pendant 20 minutes.

Au final, Transcendance a des idées intéressantes, le casting plaît mais l’histoire n’est pas très solide et le tout mal dirigé.

Ma note : 2,5/5