Critique-Very-Bad-Trip-3Ce Trip était Bad, very Bad…

Titre original :** The Hangover Part III**
Réalisateur : Todd Phillips
Acteurs : Bradley Cooper, Ed Helms, Zach Galifianakis, Justin Bartha, John Goodman, Ken Jeong
Distribution : Warner Bros. France
Durée : 1h40
Genre : Comédie
Date de sortie : 29 Mai 2013

Synopsis : Suite au décès du père d’Alan, la bande décide de le forcer à soigner ses problèmes mentaux. Mais comme d’habitude, rien ne se passe comme prévu. Une fois arrivés à l’hôpital, les hommes se font attaquer et Doug est kidnappé. La rançon? Retrouver Mr. Chow en échange de la vie de Doug …

Mon avis

On attendait ce nouveau et dernier volet de la franchise avec impatience. On nous avait promis une fin épique. Tout devait s’achever en beauté. Au final, **Very Bad Trip 3 **n’est rien de ça.

L’essence de **Very Bad Trip **c’était de nous offrir 3 mecs qui après une bonne cuite ne se souvenaient de rien et tentaient de recoller les morceaux au fur et à mesure en passant par des aventures totalement folles. Même si le second volet n’avait pas plu aux fans, le jugeant comme un remake transposé en Thaïlande. Dans ce cas, j’avais personnellement aimé le second volet.

Ayant entendu les plaintes des fans qui voulaient un truc plus énorme pour un 3ème volet, Todd Philips nous sort quelque chose de différent, une sorte de road trip avec des pseudos gangsters. Le problème c’est que ça ne prend pas.

L’intrigue est centrée sur le personnage d’Alan hors il ne faut pas mettre en avant celui qui jusqu’à présent était le second rôle qui relevait le niveau et nous faisait bien marré. La pression repose sur lui, il n’y en a que pour lui, lui qui va frôler la mort, rencontrer l’amour et surtout, c’est lui seul qui peut retrouver Mr Chow.
Ce dernier qui était aussi généralement un personnage de second plan, débarquement aux moments les plus inattendus pour foutre la merde, occupe cette fois-ci une place bien plus importante et il nous fait donc un « Mr. Chow show » très plaisant et sauve la partie avec ses excentricités.
Le film ouvre avec une longue séquence, style film d’action, sur lui et se termine sur lui.

Very-Bad-Trip-3-Mr-Chow-Alan

Les trois garçons ne partent pas cette fois-ci à la recherche de la vérité de la nuit passée à boire, non puisque cette fois-ci ils sont tous sobres. Pas une goutte d’alcool. The Hangover (la gueule de bois) n’est plus.
Non cette fois ils partent à la recherche de Mr. Chow qui a encore fait des siennes et s’en est pris à la mauvaise personne du moins en apparence car le grand John Goodman semble perdu.

Nostalgie quand tu nous tiens, Todd Philips fait un retour au source en rappelant des personnages du premier film, avec notamment le Doug noir, l’escort-girl, alias Heather Graham, et son fils, le petit « Carlos » qui a bien grandi. Retour aux sources aussi avec les trois copains qui vont devoir achever leur mission à … Las Vegas. Ils n’en gardent pas de bons souvenirs, nous si, mais ce retour ne sera pas à la hauteur de nos espérances.

Au final, la fête ou plutôt la traque est terminée et la déception est là mais… Oui il faut bien un mais, ce que l’on retiendra de ce **Very Bad Trip 3 **et qui aura eu le mérite de bien faire rire toute la salle, après 1h40 il était temps, c’est la scène post-générique. Une des meilleures et qui du coup renforce la déception. Ils auraient dû se contenter d’un seul film.

Ma note : 1,5/5