Critique-World-War-ZDécouvrez ma critique du film.

Réalisateur : Marc Forster
Acteurs : Brad Pitt, Mireille Enos, Daniella Kertesz, James Badge Dale
Distribution : Paramount Pictures France
Durée : 1h56
Genre :  Science fiction , Action , Fantastique
Date de sortie : 3 Juillet 2013

Synopsis : Interdit aux moins de 12 ans

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos…

Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

Mon avis

Avec ses problèmes de production, le dialogue coupé entre le réalisateur et l’acteur principal, les nouvelles scènes tournées qui ont repoussé sa date de sortie, on craigWorld War Zr Z avec Brad Pitt").**

Le film se concentre sur l’invasion, l’apocalypse engendrée par ce virus qui va se propager à une vitesse incroyable. On plonge dans le vif dès les premières minutes, on ne voit pas la mise en place de cette invasion, on a pas l’habituel présentation des personnages dans un contexte tout joli, tout va bien puis ça bascule. Non, le film démarre, on présente rapidement le personnage de Brad Pitt, retraité des services spéciaux qui joue désormais le papa au foyer pour sa femme et leurs deux petites filles, puis on passe directement aux choses sérieuses avec une première attaque. Bruyante, elle survient en plein milieu d’un embouteillage, les zombies sont partout et extrêmement nombreux, ce qui a le don de créer un sentiment d’oppression, les personnages arriveront-ils à s’en sortir ?

Le début de World War Z joue sur ce côté, cette pression avec ces zombies dont le nombre ne cesse d’augmenter. Une des scènes les plus impressionnantes qui résume très bien est la scène de JZombies-World-War-Zd-War-Z-300x200.jpg)](/content/images/2013/06/Zombies-World-War-Z.jpg)ies-World-War-Z.jpg)

Impossible de ne pas stresser avec ces zombies sauteurs, plus nombreux que les humains et quand on voit l’action de haut, à bord d’un hélicoptère, on réalise à quel point la menace est grande. Brad Pitt, qui est donc le sauveur, va d’abord mettre en sécurité sa famille, une phase qui sera la 2ème concentration du film.

Après nous avoir fait sursauter, notamment avec une scène dans le noir dans une cage d’escalier, la dernière partie a un rythme nettement plus en-dessous et qui tiendrait presque de la comédie, même si on oublie pas de retenir sa respiration. Ainsi Brad Pitt débarque dans un complexe médical, aussi infecté de zombies mais qui ont une particularité qui va contraster avec ceux du début et ralentir les choses. A croire qu’il s’est écoulé des mois et des mois.

Ce final assez bâclé, qui réserve des scènes très drôle avec un Brad Pitt qui prend le temps en pleine invasion de faire du placement de produit avec une des scènes les plus absurdes, montre où la ré-écriture a été faite. La déception est là, le final loin d’être à la hauteur.

**World War Z **arrive à nous tenir en haleine pendant 1h30 avant de finalement perdre le fil et de se ridiculiser. Cependant si vous attendez un vrai film de zombies avec du sang partout vous serez déçus. Malgré tout, on a aimé et on attend avec impatience de voir la suite, qui a donc été annoncée.

Ma no![Critique-World-War-Z](/content/image