Une suite qui dérange - le temps de l'action par Al GoreAl Gore revient au cinéma avec Une suite qui dérange !

Voilà 11 ans que le documentaire Une vérité qui dérange est sorti. A l’époque, sous l’ère Bush, le film avait fait du bruit, récoltant au passage en 2007 deux Oscars dont celui du meilleur documentaire.

Toujours aussi engagé, Al Gore revient pour un second volet consacré aux enjeux du changement climatique. Si sur le papier il n’y a pas besoin de plus pour attirer les spectateurs sensibles à ces questions, un nouveau public pourrait être tenté. Ceux qui sont « fascinés » par le nouveau Président des États-Unis. Trump semble en prendre pour son grade, comme on peut le voir dans la bande annonce. Lui qui a promis de supprimer les aides pour lutter contre le réchauffement climatique. Parce que avant de penser au climat, il faut d’abord penser à l’Amérique.

Une suite qui dérange – le temps de l’action ne laisse pas du tout indifférent avec sa bande annonce très efficace.
Bonni Cohen et Jon Shenk, qui ont déjà travaillé ensemble sur le documentaire Audrie & Daisy diffusé sur Netflix, sont à la réalisation.

Sortie le 1er novembre.

Synopsis : L’ex vice-président Al Gore poursuit infatigablement son combat en voyageant autour du monde pour former une armée de défenseurs du climat et exercer son influence sur la politique climatique internationale. Les caméras le suivent en coulisse, saisissent des moments publics et privés, drôles et émouvants : alors que les enjeux n’ont jamais été aussi importants, il défend l’idée que les périls du changement climatique peuvent être surmontés par l’ingéniosité et la passion des hommes.

Une vérité qui dérange – sortie le 11 octobre 2006

Synopsis : L’humanité est assise sur une bombe à retardement. Les savants du monde entier s’accordent pour dire qu’il nous reste à peine dix ans pour éviter une catastrophe planétaire – un dérèglement majeur du système climatique qui entraînerait des perturbations météorologiques extrêmes, des inondations, de longues périodes de sécheresse, des vagues
de chaleur meurtrières.
Cette catastrophe d’une ampleur sans précédent, nous en serions les premiers responsables ; nous seuls pouvons encore l’éviter.
Plutôt que de sonner le tocsin de l’apocalypse ou de céder à la délectation morose, Une vérité qui dérange a choisi d’illustrer et de relayer l’action et le combat passionné d’un homme, l’ancien Vice-président Al Gore, qui depuis cinq ans sillonne les États-Unis pour persuader ses concitoyens de l’urgente nécessité de réagir à cette crise.